Tous ensembles pour les services publics

« La tournée du Front commun s’arrête à Trois-Rivières »

Par André Fleury secrétaire du conseil régional – Jour de tempête ou pas, la solidarité passe avant tout. Hier après-midi 16h30 je saute dans mon véhicule pour me rendre à Trois-Rivières afin de rejoindre mes membres dans le cadre de la tournée du Front Commun. Le plus gros de l’histoire du Québec, les 475 000 employés de l’état sont unis pour négocier leur contrat de travail.

Tour à tour les ténors syndicaux ont pris la parole pour dire au gouvernement que cette fois-ci ça ne sera pas décrété mais négocié. Les employés de l’état réclament 11,25% sur trois (3) années. Il s’agit d’une demande de 2% par année (2010, 2011 et 2012) et un rattrapage salariale 5,25% sur trois (3) ans également.

En présence de Réjean Parent (CSQ), Louis Roy (CSN) et Daniel Boyer (FTQ) plus de 400 salariés remplissait la salle du boulevard Gene H. Kruger. Il va falloir parler autour de nous car si nous voulons de bon service public le gouvernement doit donner des conditions descentes à ses travailleurs. On va nous servir les gros chiffres soit 3,2 Milliards et nous dire que le gouvernement n’a pas les moyens de payer cela.

Vous savez les banques à travers le monde on empoché 10 000 milliards de dollars l’année dernière disait Louis Roy de la CSN. Daniel Boyer parlait lui de 43 milliards en contrat qui ont été donné par le gouvernement. De façon très conservatrice les entrepreneurs vont faire un 15% de profit et ça représente 6,5 milliards dans leur poche. Si Jean Charest croit que le Québec a une bonne fonction publique et de bons employés de l’état il va regarder sérieusement nos demandes.

Avant la dernière convention collective nous accusions déjà un retard de 7,7% par rapport au privé. Je vous invite à suivre le dossier la semaine prochaine lors du dépôt de nos demandes le vendredi 30 octobre à Québec en présence de René Roy secrétaire-général de la FTQ.