Les syndiqués acceptent l'offre patronale

Smurfit-Stone de La Tuque

Gabriel Delisle
Le Nouvelliste

(La Tuque) Les travailleurs membres de la section locale 530 du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP-FTQ) ont ratifié à 67 % l’entente de principe conclue la semaine dernière avec l’usine Smurfit-Stone de La Tuque lors d’un vote secret tenu hier.

Les syndiqués ont accepté un contrat de travail de quatre ans qui garantit le maintien des avantages du régime de retraite négocié en 2004 (formule 1,75 % du salaire moyen à 57 ans moins l’indexation de 2011 et 2014). Ils ont consenti à un gel salarial les deux premières années pour ensuite bénéficier d’augmentations de 2 % les deux dernières années de la convention collective.

Le négociateur du secteur forestier au SCEP, Renaud Gagné, s’est dit très satisfait du résultat. «Il s’agit d’une bonne entente dans le contexte difficile que l’on connait actuellement dans l’industrie forestière», a commenté le vice-président du SCEP-Québec.

L’entreprise Smurfit-Stone a été l’une des premières de l’industrie du papier à se placer sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC) en février 2009.

Par ailleurs, un délai supplémentaire lui a été accordé en décembre dernier afin que l’entreprise puisse compléter son plan de restructuration d’ici le printemps 2010. Cette entente est intervenue après de nombreux mois de négociation. Les syndiqués de la section locale 530 ont rejeté à deux reprises des offres de la direction de la cartonnerie de La Tuque.

Notons que le syndicat indépendant Unik des papetiers, le local 34, de l’usine Smurfit-Stone de La Tuque est toujours en négociation. Une assemblée des membres est d’ailleurs prévue demain. De plus, la section locale 27, qui représente les employés de bureau, doit se prononcer prochainement sur cette entente de principe.

La section locale 530 regroupe près de 275 membres, faisant de lui le plus gros de la cartonnerie de La Tuque. L’usine Smurfit-Stone fabrique divers produits de cartonnage et emploie 500 personnes.